Les Alentours

MONTEPULCIANO
Montepulciano Encore aujourd'hui Montepulciano se présente avec les mêmes caractéristiques avec lesquelles il naquit comme centre habité pendant le Moyen âge : sur un col, qui s'élève entre le Val de Chiana et le Val d'Orcia, "s'agrippent" les typiques maisons toscanes à pierre et à brique. Légendaire la tradition qui veut Montepulciano fondée par le mythique roi des Étrusques Porsenna ; mais son origine est plus probablement due aux possessions de la gens romaine des "Publicii" donc "Monte Publiciano". Constituée à Commune libre au début du '300 (XIV° s.), Montepulciano fut longtemps disputée entre Sienne et Florence avant d'entrer à faire partie de manière stable, en 1511, de la Seigneurie des Médicis. Pendant cette période l'histoire de la ville est parsemée de batailles internes entre les familles nobles qui se disputaient le pouvoir local. Mais ces familles eurent aussi le mérite de faire de Montepulciano une ville qui, par l'importance des édifices publics et privés, aspirait à rivaliser avec Sienne et même avec Florence. La Montepulciano actuelle est presque identique à celle d'il y a quatre siècles : ses palais, ses routes forment une vieille ville où le temps semble s´être arrêté pour laisser intactes la beauté et la majesté des édifices de la Renaissance. Les oeuvres d'Antonio Sangallo il Vecchio (le Vieux), d'Andrea Pozzo, de Vignola, de Michelozzo s'alternent dans l'itinéraire qui, de l'entrée plus basse de la ville, monte vers Piazza Grande ( grand-place ). Ici on trouve le Palais Communal (Mairie), projeté par Michelozzo, les palais Contucci et Nobili-Taurgi oeuvre de Sangallo, le caractéristique Puits des Griffons et des Lions et le Dôme qui conserve le triptyque de Taddeo di Bartolo.
L'initiative principale est le "Cantiere Internazionale d'Arte", un festival d´été surtout musical dans lequel cependant trouvent un large espace aussi la prose, la danse et les arts plastiques. Un autre importante manifestation est le "Bruscello", représentation populaire qui reprend un ancienne forme de théâtre paysan. Par contre, il vient de l´histoire médiévale de Montepulciano le "Bravio delle Botti", évocation historique du défi entre les 8 quartiers qui divisaient la ville depuis 1337.
TOP




CHIANCIANO TERME
Chianciano Terme-Centro StoricoIl s'agit sûrement d'une des localités thermales les plus célèbres et importantes d'Italie ; par ailleurs, le eaux thermales sont probablement liées à la présence d'un peuple qui aurait constitué un gros centre étrusco romain. La découverte d'un complexe thermal monumental, toujours en fouille dans la cité très centrale "Mezzomiglio", en témoigne. De nombreuses autres pièces archéologiques d'époque étrusque et romaine ainsi que quelques-unes des découvertes récentes sont visibles au Musée Civique Archéologique "Delle Acque". La ville touristique thermale s´est bâtie conjointement à l´ancienne Chianciano médiévale qui renferme en soi les petits trésors de l'art roman et de la Renaissance: parmi ces trésors - les peintures de l'école Siennoise et Florentine, des disciples de Duccio de Buoninsegna et d'Arnolfo di Cambio - il est possible de les admirer dans le Musée d´Arte Sacra (Musée d'Art Sacré ) prés du Palais dell'Arcipretura (Archipresbytérat).Chianciano est située environ à 550 mètres s.n.m. au coeur d´une forêt de chênes, de hêtres, et de châtaigniers, entre la Valdichiana et le Val d'Orcia où, en plus de l'environnement typiquement toscan, nous pouvons encore admirer des bastions, des forteresses, des châteaux et des abbayes. Cet environnement, encore intact, couronne les célèbres sources thermales minérales ; Chianciano Terme offre donc tous les avantages climatiques et touristiques dérivants de sa position géographique.
TOP

CETONA
Chianciano Terme-Centro Storico Située sur le versant du mont homonyme, Cetona conserve la structure caractéristique des implantations médiévales avec des ruelles agencées en spirale à travers le bourg permettant d'atteindre la forteresse. A visiter : l'installation préhistorique du Belvédère, âgée de 40.000 ans.. Est aussi intéressant le Musée Civique de la Préhistoire du Mont Cetona, avec des pièces qui vont du Paléolithique à la fin de l'ère du Bronze. Dans l'église de San Michele Arcangelo (structure du 1155) on peut admirer des fresques de l´école siennoise attribuées à Cola Petruccioli; un cycle de fresques du Pinturicchio est par contre conservé dans l´église de SS. Trinità. L'économie locale, même en s'étant beaucoup développée ces dernières années dans le secteur touristique, cohabite très bien avec l'agriculture et l'élevage, qui constituent encore les secteurs les plus importants de l'économie. Parmi les produits les plus fameux l´huile d'olive, le vin, les fromages et la charcuterie ; à ne pas rater la cuisine typique, qui prend ses racines dans la tradition toscane classique.
TOP




CHIUSI
Chianciano Terme-Centro Storico Déjà très importante à l´époque étrusque, Chiusi vécut sa période de plus grande splendeur à l'époque du légendaire Roi Porsenna. Des pièces très importantes, fruits de recherches archéologiques qui se poursuivent encore actuellement, sont visibles au "Musée Archéologique National Etrusque". Face à celui-ci se trouve le Dôme, fondé au XII° siècle et transformé en 1585 ; A côté de cet édifice fut instauré dans les années '30 le "Musée de la Cathédrale", qui garde des pièces importantes parmi lesquelles de précieux missels miniatures.. Toujours sur ce territoire, ont également été remises à la lumière, des tombes étrusques comme celle de la Pelegrina (Pèlerine), celle de la Scimmia (du Singe), del Leone (du Lion), celle de la Pania et de nombreuses autres. Le christianisme se répandit dans ces lieux très rapidement ; les Catacombes de Sainte Mustiola et de Sainte Catherine en témoignent. En plus des catacombes, il est possible de visiter l´ainsi nommé "labyrinthe de Porsenna", constitué d'un système de souterrains intriqués, qui nous amènent à la « Citerne » datant du I° siècle apr.J.C.. Pour toutes ces raisons, mais aussi pour ses attraits naturels considérables, Chiusi est en train de développer sa vocation touristique. Un autre atout important est constitué par le lac de Chiusi, plus bas que la Ville, tel un miroir d´eau paisible où il est possible de pratiquer la pèche sportive et le bird watching.
TOP




PIENZA
Chianciano Terme-Centro Storico D'abord connu sous le nom de "Château de Corsignano", Pienza prit ensuite son nom actuel en honneur au Pape Pio II Piccolomini, qui entama, dans la seconde moitié du '400 sa restructuration grâce à laquelle on tendait à concrétiser l'image utopique d'une ville idéale. Tout le bourg est un petit bijou à voir, mais il faut s'arrêter en particulier à la cathédrale, qui recueille des oeuvres de Giovanni de Paolo, Matteo de Giovanni del Vecchietta, de Sano di Pietro ; il y a aussi un autel de marbre attribué au Rossellino, l'architecte qui reçu du Papa Pio II la tâche de redessiner la ville. A côté de la cathédrale se trouve le "Musée diocésain", où l'on peut admirer les œuvres de l'école de Sodoma et di Sano di Pietro, à savoir des tapisseries flamandes du XV° et XVI° siècles. À peu de mètres se trouve également le très beau Palais Piccolomini, édifié à partir des plans de Bronzino et de Beccafumi. Sous le village s´étend un paysage plein de charme, celui du "Parc Artistique Naturel et Culturel du Val d'Orcia", avec des calanques, champs ondulés et célèbres falaises de craie.
TOP




SAN CASCIANO dei BAGNI
Chianciano Terme-Centro Storico Ce petit centre, posté à l'extrême sud de la province de Sienne, aux frontières de l'Ombrie et du Latium était déjà connu à l´époque médiévale, il apparaît au visiteur d'aujourd'hui comme un bourg vraiment typiquement médiéval dominé par le donjon carré massif du Palais Bologna. À visiter : la vieille ville, installation caractéristique de colline, avec des ruelles et petites places ; en dehors de la vieille ville historique, à proximité des Thermes, l'Église Basilicale est très intéressante, elle remonte à l'an mille. San Casciano, située dans une nature luxuriante et authentique, fait l'objet des visiteurs et des amateurs de soins thermaux comme les thérapies d´inhalation, les bains et les boues thermales. À peu de kilomètres se trouve la petite fraction de Celle sul Rigo, avec sa majestueuse tour du XIII° siècle et un panorama inoubliable. Au touriste qui visitera ces lieux, il sera absolument obligatoire de goûter les produits locaux typiques.
TOP




SARTEANO
Chianciano Terme-Centro Storico L'imposant donjon carré du château (X° siècle), parle clairement des origines médiévales de Sarteano, village qui se développe le long d'une dorsale collinaire dominant la Valdichiana. Sarteano vante aussi des édifices civils et religieux d'un intérêt indéniable; on recommande en particulier une visite à l'église de San Martino in Foro ; même la Collegiata, dédiée aux Saints Lorenzo et Apollinare, vante ses oeuvres précieuses. Parmi les édifices civils, on trouve le Palais Communal (Mairie), le Palais Piccolomini, le Palais goti-Fanelli et le Palais Cennini ; et même le Théâtre degli Arrischianti, petite merveille. Le Musée Civique Archéologique mérite certainement une visite, il expose d´importants objets étrusques et romains. Chaque année, à la Mi-août se dispute la "Giostra del Saracino", passionnant défi à cheval d'origine médiévale. À peu de km du centre, en traversant la forêt, on peut rejoindre l'Abbaye fortifiée de Spineto et le bourg médiéval de Castiglioncello du Trinoro.
TOP




MONTEFOLLONICO
Chianciano Terme-Centro Storico Montefollonico (575 m. s.n.m.) est un petit bourg médiéval qui trouve sa raison d'être dans l'ancienne rivalité qui opposa les républiques de Sienne et de Florence ; en effet le village naquit en tant que forteresse siennoise, opposée à Montepulciano (florentin). Les premières données d'un peuplement de la zone remontent même aux hommes de Néanderthal (il y a 60.000 ans environ). On a en effet retrouvé au "Tondo" (actuellement le parc public local) des outils lithiques. Au cours des siècles, nous avons ensuite eu connaissance d'une dispute territoriale en 715 pour la possession de l'église de San Valentino. Le village comme tel entama son histoire pendant le XIII siècle avec la fondation de l´église de S. Leonardo de la part des Moines Cisterciens du monastère voisin, lesquels se consacrèrent au foulage de la laine et donnèrent ainsi ce nom au village : 'Mons a Fullonica'. Après d'autres événements divers, Montefollonico fut incorporé en 1555 au Grand-duché de Toscane.
TOP




RADICOFANI
Chianciano Terme-Centro Storico Il domine depuis une tour fortifiée isolée, le Val d'Orcia, d´où se voient les ruines d´un ancien château. Il fut un important lieu de frontière de l'état Romain. Les fortifications, voulues par Cosimo I suite à l´explosion d'une poudrière en 1735, furent détruites. Radicofani reste célèbre pour les actions du bandit Ghino di Tacco qui demeura en ces lieux plusieurs années. Des Terres cuites de Luca de la Robbia sont gardées à l'intérieur de l'église de S. Pietro; d´intérêt architectural, on trouve l'église de S. Agathe de style gothique siennois. Le bâtiment suggestif de la Poste du XVI° siècle avec façade à double arcade se trouve le long de la route Francigène, ici s'arrêtèrent des noms illustres comme Chateaubriand, Dickens et Montaigne lequel appréciait la bonne cuisine ainsi que l'emploi d'huile d'olive pour la cuisson de certains plats, il rapporte en outre, dans ses écrits, la cordialité et l'hospitalité toscane.
TOP




SAN QUIRICO
Chianciano Terme-Centro Storico D'origine Étrusque, il acquit de l'importance grâce à la route voisine Francigène. Federico Barbarossa, en 1154 y accueillit les ambassadeurs du pape Adrien IV, cet événement est encore commémoré par la "fête du Barbarossa", chaque troisième dimanche de juin. En 1167, il fut le siège du Vicariat Impérial. La ville de Florence de Cosimo I° de Médicis l'acquit en 1559. La Collégiale des Saints Quirico et Judith est de style roman: elle a trois portails et celui situé à midi est attribué à Giovanni Pisano, à l'intérieur s'y trouve un polyptyque de Sano di Pietro et un choeur de 1432-1502. Le Palais Chigi date du XVII° siècle. Les jardins "Horti Leonini" (XVI° s.) sont un des premiers exemples de Jardins à l´italienne: d'Août à Octobre se déroule l'exposition de sculpture "Forme dans le vert". L´Eglise romane de S. Maria Assunta a été, peut-être, construite sur des restes d´un temple préchrétien. L'Intérieur de l´Eglise Saint François abrite deux statues en bois polychrome et une Madone Robbienne.

Le quartier de BAGNO VIGNONI était connue depuis l´époque des romains, fameuse par ses eaux bénéfiques qui jaillissent à une température de plus de 50 °C et qui sont récupérées dans le "vascone" (grand Bassin), situé au centre du petit village, lui donnant un aspect très suggestif. A Ste. Catherine de Sienne est dédié un petit sanctuaire situé dans le porche sur le côté du bassin. Le château de Vignoni domine les habitations et est accessible aussi bien à partir de San Quirico que de Bagno Vignoni, un parcours naturaliste pouvant même être fait à pieds.
TOP




MONTALCINO
Chianciano Terme-Centro Storico Montalcino (m.564) est situé sur le sommet d'un col dominant les vallées de l'Orcia, de l'Arbia et de l´Ombrone. Dans la ville on peut admirer - au-delà des splendides panoramas - de nombreuses constructions médiévales, à commencer par le palais Communal (Mairie) – l'ancien siège des Prieurs - construction en pierre décorée de blasons et surmontée d'une haute tour, de loges monumentales avec arcades gothiques et datant du milieu des siècles XIV°- XV°, à ces monuments s'ajoutent la cathédrale de style néoclassique, construite sur une église de l´an 1000, dans laquelle la Chapelle du Baptistère conserve d´intéressantes sculptures ; le sanctuaire de la Madone du Secours érigé en 1600 sur une église du quinzième à l´abri d´une porte de cornouille; Sant' Agostino gothico-romane, Sant'Egidio (dite aussi Chiesa dei Senesi) datant des premières années du XIV° siècle; Saint François avec une tour quadrangulaire. Le Musée Civique – La Vierge à l enfant et les saints Jean et Pierre, céramiques Robbiennes de 1507; S.Sébastien, d´autres céramiques Robbiennes du XV° siècle. Musée Archéologique - objets de l´ère paléolithique, néolithique, du bronze et du fer, urnes cinéraires et vases étrusques. Musée Diocésain - Crucifix roman du début du XIII° siècle; parties du polyptyque de Luc di Tommè; Madonna col Bambino de l'école di Duccio di Buoninsegna. Montalcino doit sa renommée aussi au fameux vin Brunello.
TOP




TREQUANDA
Chianciano Terme-Centro Storico Dans l'une des zones les plus intactes de la province de Sienne se trouve le bourg médiéval de Trequanda. Le village s'est développé autour d´un château datant de 1200 dont il reste aujourd'hui l'imposante tour cylindrique dentelée. Trequanda s'étend sur le sommet d'un col, dans un environnement naturel d'arbres et de cultures ordonnées de vignes et d´oliviers. L'agriculture prône tant la qualité que la quantité, la production d'huile, de vin, de miel, de fromages et de charcuterie reste très importante, la vieille ville se situe autour d´une place bien aérée et ensoleillée où l'on peut voir la splendide église romane dédiée aux saints Pietro et Andrea ; les édifices de fondation du douzième siècle, présentent une façade à tannes de pierre blanches et sombres, offrant un effet chromatique assez rare dans cette région. A l'intérieur est conservée une fresquede Sodoma et un triptyque de Giovanni di Paolo.
TOP